17 sept. 2019

VIE D'ADULTE - JE SUIS PROPRIO

Vie d'adulte - j'ai acheté mon premier appartement


La vie d'adulte.
Tout un chantier me concernant.

Il y a celle que je me rêvais quand j'étais enfant.
Celle que je me rêvais après le BAC.
Et puis, il y a celle qui est venue me gifler très fort après mon premier CDI.

Il n'en reste pas moins que je trouve que je ne me débrouille pas trop mal, compte tenu des hauts et des bas que je rencontre (comme tout le monde me diriez-vous). 

Dans ce chantier, il y a, entre autres, la vie amoureuse, mais ça c'est une autre histoire, voulez-vous ? la vie de femme indépendante avec mes multiples business, la vie d'artiste (je vous en reparlerai bientôt) et puis la vie tout court. 
Pour l'instant, on va dire que j'en suis à l'étage 5 de la pyramide Maslow avec le projet d'acheter un appartement.

C'est un projet qui me trotte dans la tête depuis au moins 3 ans mais trop de choses m'empêchaient de me lancer vraiment.

Le statut matrimonial

Je suis célibataire. Ouais.
D'où je viens, je n'ai pas vu beaucoup de jeunes femmes Noires célibataires sans enfant acheter des appartements ou construire des maisons seules (sans l'aide d'un Sugar Daddy, j'entends). Il y en a. Mais pas beaucoup.
Il faut dire que beaucoup d'entre nous sommes élevées comme de futures bonnes épouses sachant tenir un foyer. Rien ne laisse entendre qu'on devra peut-être construire ce foyer seule parce que, bien évidement, on part du principe qu'on va se marier avant 30 ans. Vous voyez le cercle vicieux ? Parce que moi je l'ai en pleine face-là.

Et puis j'ai choisie de vivre ma vie comme une personne à part entière qui n'attendrait pas l'arrivée de X ou Y pour faire ses choix. Au pire, si l'heureux élu arrivait, je pourrais toujours mettre ce bien en location.

L'assise financière

Ah ça c'est un grand tournant! Au départ, je dois avouer que je fonctionnais un peu à l'envers. Je regardais ce que je pouvais me permettre avec mon petit salaire de l'époque, ce qui me projetait dans le fin fond du 77, du 78 ou du 91. Autant dire, ne plus avoir de vie sociale insouciante: soit je rentrerais en VTC tout le temps soit, par flemme, j'arrêterais de sortir pour autre chose que le travail et l'église. Venez soulever mes sauts de larmes.

J'ai ensuite décidé de changer ce que je pouvais changer, c'est-à-dire: augmenter mon salaire.
Cela se résume à faire des demandes d'augmentation salariale ou de démissionner en négociant un salaire décent pour mes aspirations. J'ai démissionné.

La discipline financière

En général, quand on parle d'achat immobilier, on pense d'abord Apport. Il est vrai qu'il est possible d'acheter sans apport. Cela n'a pas été mon cas, car dans ma grande sagesse, j'avais décidé de ne pas toucher à mes enveloppes de participations et intéressements bloquées sur PEE depuis 7 ans.
C'est bien la seule chose de pertinente que j'ai pu faire de mon argent pendant toutes ces années (hormis les voyages qui font du bien à l'âme). Je comptais donc utiliser ce pécule comme apport. Problème résolu!

Il me restait une chose à travailler: savoir gérer un budget. 
Chers Tous, sachez que c'est difficile, très difficile. J'ai dû passer par une période de grotte où je me restreignais à mort pour assainir mes comptes
J'ai fait 2 vidéos au sujet de mon challenge"3 mois sans découvert" où je vous parle de mon expérience parce que Sharing is Caring (d'ailleurs partagez cet article autour de vous, vous sauverez peut-être des rêves).





La peur de l'engagement

Vie d'adulte - j'ai acheté mon premier appartement

Moi qui ne sais pas dire en entretien d'embauche où je serai dans 3 ans, vous me parlez de m'engager sur un crédit avec des échéances de 20 à 25 ans ? Le bout du monde pour moi ! 

Et puis je me suis retournée, j'ai regardé la petite fille qui a débarqué un 15 septembre 2003 en France, toute apeurée. Je me suis repassée son parcours sinueux jusqu'à la femme qu'elle est aujourd'hui et je lui ai dit: "Tu peux le faire!"

Epilogue: Place des Victoires

Aujourd'hui, je peux dire avec fierté que j'ai balayé mes appréhensions (quand il faut y aller, il faut y aller, Paulette!) et mes efforts ont payé: J'ai signé pour mon premier appartement !

Alors, ce n'est pas encore assez concret pour moi parce que c'est un appartement sur plan (livraison différée) mais j'avoue que mes poumons se sont joyeusement gonflés d'air quand j'ai posé ma signature sur le document le plus "engageant" de ma vie.

Alors, comme pour le mariage j'imagine, je ne sais pas de quoi demain sera fait, mais je suis confiante et je vis pleinement la joie de cette bonne nouvelle!

Champagne !


Besos!


Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

6 commentaires :

  1. Mes sincères félicitations et all the best!Vous pouvez être fière de vous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir pris le temps de laisser un petit mot!
      Merci beaucoup !

      Supprimer
  2. Félicitations !!! Ayant acheté mon 1er bien il y'a quelques mois également, je peux comprendre ton ressenti.
    Courage pour la suite !

    RépondreSupprimer
  3. Ehhh oui ça fait trop du bien de signer et en plus de le faire seule.#mereseule#
    Félicitations et bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. acheter seul, ce n'est pas facile mais on l'a fait ! Félicitations à toi aussi!

      Supprimer