22 avr. 2013

Coup de gueule: Les restaurants Africains



Ce week-end je suis allée au Nilaja avec Kamanda et d'autres filles tout à fait sympathiques.

Au Nilaja, on mange bien (du moins le poulet DG que j'ai commandé) mais je n'y retournerai pas pour une raison principale: la qualité du service.


Le service est (trop) lent: on nous apporte les menus au bout de 10 mn alors que le restaurant est vide et que le serveur ne semble pas overbooké, 1 carafe d'eau pour 10 personnes, 2 filles, fatiguées d'attendre, ont failli partir sans avoir bu le thé faisant partie du menu, les plats arrivent dans le désordre (j'ai commandé en arrivant et j'ai eu mon plat après toutes les autres filles arrivées bien après moi)... pour ne citer que ça.



Je suis déjà allée dans des restaurants classiques où j'ai dû attendre longtemps avant d'être servie, ça peut arriver et c'est énervant au plus haut point. Mais il semble que les restaurants Africains (du moins ceux dans lesquels j'ai mangé en France) se démarquent clairement dans la discipline. De manière générale, j'en ai marre des restaurants Africains en France (je parle de restaurants classiques, pas de fast-food Africains comme Afrik'n'Fusion).

On doit toujours attendre longtemps avant d'être servi. Tu commandes un Poulet DG? Eh bien il faut laisser le temps au cuisinier d'attraper la poule, de l'égorger, de la déplumer et la vider (etc etc etc etc etc) avant que le plat n'arrive sur ta table, donc tu attends. Oui tu attends parce que tu veux tellement manger ce poulet DG, tu en as rêvé la nuit, tu salives à la seule pensée des plantains frits qui l'accompagnent... donc tu attends... (réveillez-moi quand le plat arrive svp!). Quand le plat arrive enfin, oui c'est bon (quoique) mais on a perdu un temps fou, et parfois, on n'a même plus faim. "Time is Money!"



On m'a dit une fois: "c'est bien connu il faut du temps pour cuisiner Africain, tu n'imagines même pas le temps qu'il faut pour cuisiner un ndolé à la maison".
Oui mais non! Nous ne sommes pas à la maison mais bien dans un restaurant. Arrangez-vous pour servir dans des délais convenables. Si je vais dans un restaurant classique et que je commande le boeuf Bourguignon qui est sur la carte, dois-je attendre que le cuisinier aille dépecer ledit boeuf et le fasse mijoter pendant 1 heure? Non, ce n'est pas la règle du jeu.

Parmi les filles, il y en a une qui vit au Canada et elle me disait qu'un service aussi médiocre n'est pas imaginable aux Etats-Unis ou au Canada. Que les gens n'ont pas le temps pour ça. Qu'en France, les restaurants Africains n'essaient même pas d'améliorer leur qualité de service parce que les clients ne les sanctionnent pas. "Tu es client, tu n'es pas satisfait du service, tu ne reviens pas!" Ces restaurants seraient bien vides si tout le monde agissait de cette manière, et peut-être que les propriétaires de ces restaurants en tireraient quelques leçons.
Hum on va encore être accusé de saboter le business d'un frère Africain, qu'il n'y a pas de solidarité entre les Noirs de France... Hum...

Mon conseil avisé si vous voulez quand même aller manger votre Ndolé: n'y allez pas si vous avez grand faim et prévoyez 1 heure de marge, par principe de précaution pour manger tranquille, surtout si vous avez d'autres choses à faire après.

J'use peut-être de mauvaise foi, je généralise trop peut-être, je suis peut-être trop impatiente, méchante et subjective, il y a des restaurants Africains qui servent dans un temps raisonnable et bien à Paris, me diriez-vous.
Ok! Je ne demande qu'à être contredite: Partagez les bonnes adresses alors, parce que pour le moment, mon bilan n'est pas très positif.

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

14 commentaires :

  1. Ah je rallie!

    Tu as mangé où, si ce n'est pas indiscret? Il semble qu'il y a toujours quelque chose qui ne va pas dans un resto africain : soit le goût n'est plus authentique, soit c'est trop sale/moche (aucun effort de déco, on est là pour manger non? Oui mais qnd même :s), soit exorbitant (Non, je ne payerais pas un plat de ndolae seul à 30 euros, merci bien), quand ce n'est pas le service qui est à la locale (Non seulement t'attends que le plat arrive après la commande, mais tu attends avant que la serveuse se dise que c'est son boulot de prendre ta commande au lieu de danser sur le coupé-decalé/ndombolo/makossa... qui crie dans la salle, ou/et de taper les divers avec sa collègue).

    *Comment ça, ça sent le vécu?* Bref! Ca devient difficile d'encourager les business des autres...

    RépondreSupprimer
  2. Tu peux donner ton avis sur ce restaurant sur des sites comme Pages Jaunes, Cityvox, linternaute ou Qype, ça évitera à d'autres personnes d'être déçus :)

    RépondreSupprimer
  3. En bon plan, je te conseille le restaurant d'Alexandre Bella Ola à Montreuil ( j'ai oublié le nom).
    Le service était bien ( ni trop rapide, genre tout est surgelé, ni trop long).
    C'était super bon.
    Par contre, l'emplacement n'est vraiment pas terrible !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum je ne suis pas d'accord, j'y ai mangé et j'ai attendu 1h entre l'entrée et le plat !!! j'avais emmené mes copines européennes, la honte ! Tous les 3 mois nous allons dans un super restau, et pour le moment j'ai juré de ne plus les emmener dans un restau afro !
      Lorsque je veux leur faire découvrir, je cuisine moi même

      Supprimer
  4. Je te rejoins parfaitement, et c'est bien dommage !
    J ai jamais été dans un resto africain où il n y avait rien à redire. Par contre, le fast food africafusion est très bien, je leur souhaite une bonne route car ça me semble prometteur!!!

    RépondreSupprimer
  5. C'est clair qu'en général il faut sacrifier un aspect dans les restau africains. J'en connais un rue Pajol dans le 18e :La Marmite, la bouffe est super bonne et le service est correct par contre la déco, les tables etc c'est une catastrophe, mais on est là pour manger...

    RépondreSupprimer
  6. Nous avions réservé l'an dernier dans ce resto pour une 20taine de personnes. Nos commandes avait été prises deux jours avant la soirée. Malgré cela nous avions réservé à 20h, les derniers servis l'ont été à presque minuit tout le monde mangeait en décalé au fur et à mesure que les assiettes arrivaient ..... hallucinant!!! Inutile de dire que je n't remettrais jamais les pieds!

    RépondreSupprimer
  7. je trouve votre attitude plus que déplorable.
    il est tres facile de se planquer derriere un ordinateur et de critiquer. le pire c'est qu'on dirait que vous prenez un malin plaisir a descendre les initiatives de vons consoeurs ou confrères alors que lorsque vous etes dans d'autres etablissements vous ne pipez mots. voire même vous 'osez meme pas rentrer. Africa united c'est pas pour demain.!!
    je connais ce resto est j'y mange regulièrement . perso je prefere attendre au moins c'est gage de fraicheur que d'être servi en 5 minutes du congelé!! pour moi mêm avoir tenu un restaurant je tiens a dire que la clientèle africaine est vraiment la pire . indiscipliné, toujours en retard sur les heurs de reservation et impolie
    . je ne regrette pas le resto. j'ai evité l'arret cardiaque de peu !
    prenez des initiaves et montez des entrprises au lieu de passer votre temps a critiquer. Si votre blog est serieux ne supprimez pas ce post!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M/Mme Anonyme, merci pour votre avis que je ne me rabaisserai pas à supprimer car il est l'une des preuves les plus limpides que viser l'excellence ne fait pas partie des objectifs de tout le monde.

      Je ne prendrai pas non plus le temps de répondre méthodiquement à chacun de vos arguments pour le "Acceptons tout parce que c'est l'entreprise du frère Africain" car grâce à vous les restaurants Africains pourront un jour gagner des étoiles sur le guide Michelin (ceci est ironique bien sûr).

      Cependant, je suis toujours à la recherche de restos Africains avec une bonne qualité de service à Paris, si vous en connaissez, n'hésitez pas à m'en faire part, j'irai tester bien volontiers et les recommanderai au besoin.

      Bien à vous.

      Supprimer
    2. Ce sont des critiques faites à visage découvert de personnes qui n'y sont pas allées à visage masqué. Par contre TA critique est faite anonymement. Donc c'est plutôt toi qui est "planqué" derrière ton ordinateur.
      Ce n'est pas parce qu'un film met des noirs à l'affiche qu'on doit le trouver génial.
      Ce n'est pas parce qu'une marque de cosmétiques est créé par une noire qu'on doit trouver le produit efficace.
      Ce n'est pas parce qu'un restaurant est tenu par un Africain qu'on apprécie fortement le service.
      Et pour ces 3 exemples : en aucun cas le noir n'a à se mentir à soi même juste parce que le service/projet/tpe fut créé par un/une noir/re.

      Supprimer
    3. "Il est facile de se planquer derrière un ordinateur et de critiquer." aka "Anonyme" ? Merci de creuser votre propre trou, je n'aurai qu'à vous pousser.
      Vous préférez attendre ? Oui, vous.
      Nous savons quels sont les problèmes de conservation et d'approvisionnement qu'un business de restauration, africaine qui plus est amené à rencontrer. Mais le client qui vient manger et dépenser n'a pas le temps de se faire social, il paye un prix qui comprend le mètre carré, le service client, les matières premières et la main d'oeuvre.. Donc le restaurateur doit assurer sur tous les fronts.
      Point barre. Qu'essayez-vous de discuter très exactement là ?

      Vous n'auriez certainement rien dit si c'était un européen qui avait aligné ce texte mais parce que la bloggeuse est noire, elle doit se museler sous prétexte de pouvoir comprendre, sous prétexte de devoir se contenter d'une initiative. Scandaleux ! SCAN-DA-LEUX !

      Aujourd'hui, plus que tout, les Africains de la diaspora exigent et attendent d'eux-même l'excellence sans concession aucune, et dans tous les domaines. Les défis sont grands ! Nous avons un respect à gagner par le dur labeur. Les restaurateurs africains doivent se montrer à la hauteur de la concurrence indirecte.

      Et cette croyance populaire selon laquelle les africains ne sont pas solidaires, pardon il faut s'assoir. Si vous voulez pousser les gens à consommer africain pour booster notre économie africaine par extension, faut commencer par tenir ses promesses. Et le RESTAURANT, ce mot est une promesse à lui tout seul : la qualité. Si ce n'est pas un critère qui stimule votre palais, merci d'être passé(e) quand même. Nous ne manquerons pas de réfléchir à comment réactiver les cinq saveurs de votre langue.

      MARTY A.

      PS : Dirigeante du Nilaja, si vous passez par là, les clients sont certainement chiants, sentir les plantains frits allday, ce doit être éprouvant, je sais. Mais lorsque vous répondez au téléphone, feignez le sourire, ça donne envie de venir. Auquel cas, on va au Palanka.

      Supprimer