23 avr. 2013

Femme Noire, Cheveux et Open Space



La femme Noire peut se permettre tellement de choses avec "ses cheveux".
Les mots "ses cheveux" sont génériques en cela que ça peut être soit ses propres cheveux de son crâne soit les cheveux (naturels ou non) qu'elle a achetés. Hum Hum.


Dans le milieu Noir, on sait comment ça se passe. On dit juste "ça te va bien!" ou "tu t'es coiffée où?" ou "tu as utilisé quelle mèche?"

Dans mon open space de Blancs, c'est tout autre chose.


Le moindre changement de coupe est noté!
J'ai l'habitude de porter mes cheveux naturels libres, dans des box braids/vanilles avec rajouts. Hier je suis arrivée avec une perruque courte: florilèges d'exclamations!

- Open Space: Oh tu as changé de coupe! Oh mais qu'est-ce qui t'es arrivée? Tu t'es coupée les cheveux? Et blablablablabla
- Moi (calme): Oh on peut changer de tête tranquille ici ou pas?!
- ...   (balbutiements gênés de l'Open space) ... oh non mais ça te va bien... ça fait un peu comme les Temptations.

Malaise.

Il y en a même qui ne m'ont pas tout de suite reconnue et ont pensé que j'étais une nouvelle.

La semaine prochaine, je fais des vanilles à rajouts dans les tons acajou. Un jour, ils vont se fatiguer de me poser des questions sur "mes cheveux".

Besos!

7 commentaires :

  1. Haha je me reconnais tellement ! On m a même déjà demandé si j avais une coiffeuse à domicile. J ai répondu "c moi la coiffeuse!" tout le monde a écarté les yeux. Et quand je fais des mèches, ils veulent tous toucher ma tête, comme si j étais une bête de zoo(-_-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je les menace tellement du regard qu'ils ne viennent même pas mettre un doigt sur mes cheveux!

      Supprimer
  2. MDR j'avoue c'est vrai ça, les gens sont chiants à force. Je veux bien répondre aux questions utiles, c'est normal après tout, ils ne connaissent pas, mais quand ça devient insistant, là ça m'énerve. J'ai une collègue raciste qui est trop intriguée par ma longueur de cheveux. Pour elle les cheveux des noirs ne poussent pas. Elle me demande sans arrêt si se sont mes cheveux ou pas, je ne lui répond même pas. Tchip.

    RépondreSupprimer
  3. Trop de vécu... le pire c'est quand je fais une afro a la Jackson five. Une fille de la fac que je ne connais même pas a carrément mis ses sales doigts dans ma tête avant de me dire : "désolée j'ai pas pu m'en empêcher je voulait savoir ce que ça faisait, c'est une texture si différente !" J'ai regretté qu'on ne soit pas a Douala, je l'aurais bien giflée! -______-'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qui a dit qu'on ne gifle pas en France dis donc?

      Supprimer
  4. Je connais ça, c'est pénible. Ils ne comprennent pas qu'à force c'est énervant.

    RépondreSupprimer
  5. Mais les temptations là, ce sont pas des hommes?

    RépondreSupprimer

Libellés

acné Adresse afro vegan france albinisme albinos Amandine Gay art de la table attractive world Ayanna Witter Johnson bayas binbins beauté beauté afro belle peau homme binbin africain black business france Black Owned Business France Blog Afro body painting bouturage plantes vertes brooke logan cartes postales célibat cheveux crépus afro coki puzzles concours Culture culture du viol deco deco maison derbies pour femme designers destination nancy discrimination DIY douce france endometriose endomind entretien locks Esperanza Spalding Etsy expo Faces Fash' Femme femme forte femme noire film africain film la noire de film mom Sridevi film Sridevi Films et séries Fourchette Afro gombo Grandes Tailles guyane harlequin hôtels idées cadeaux IG Crush Inclassable Instagram Afro Vegans jolie vaisselle jupe wax kit zero dechet l'essence des notes la redoute grandes tailles laura mvula Lifestyle Littérature Afro Livres locks Lookbook maillot grande taille Make up Michael Kiwanuka mode grande taille mode paprika montpellier Musique negociation salariale nkaliworks Ntjam Rosie parfum Paris peau homme peau homme noir peau noire peinture place stanislas Plaisirs du Palais Plant Addict Plant Mama plante araignée plantes pour tous plantes vertes Podcast Petites Mamans Mwasi presto fresco promenade litteraire racisme au travail racisme ordinaire recette beignets Restaurant restaurant africain Restaurant Italien Pesto Fresco revue de film revue de produits revue restaurant routine capillaire sac à linge Sembene Ousmane semi-freeform shoes Shopping show sites de rencontres slow life société soin visage homme soins locks soins locs staycation tourisme france trench grande taille vases minimalistes vegetarisme afro vie d'adulte vie de femme Vie de Prolétaire visiter le togo visiter montpellier visiter nancy vlog voyages Wax Wishlist workout