24 oct. 2016

FOURCHETTE AFRO : LE KOKORIKO


FOURCHETTE AFRO : RESTAURANT LE KOKORIKO

J'aurais dû écrire cet article il y a longtemps mais vous me connaissez...
Alors pendant cet été, j'ai testé un restaurant Africain. Je vais donc vous en parler maintenant. 

Le Kokoriko
57 rue hermel 75018 Paris
Metro Simplon

Le Kokoriko, je l'avais déjà testé et j'avoue que la première fois, j'ai bien apprécié.
C'est donc forte de cette expérience que j'ai décidé d'y retourner avec des amies. 
J'ai hésité à poster cet article mais mes followers sur Twitter m'ont chaleureusement invitée à donner mon avis.

La réservation
On est dimanche. Je veux manger du poisson braisé, ça tombe bien le Kokoriko est ouvert le dimanche.
Mais ils ne répondent pas au téléphone donc tout va bien.


On y va quand même avec l'optimisme de celles qui ne reculeront devant rien devant l'appel du plantain frit.
On arrive devant le restaurant qui semble fermé, rideau tiré. Bon.
Je pousse la porte et, ô surprise, c'est ouvert mais l'équipe est encore en pleine mise en place.
Bon on s'installe et on attend le serveur.

La déco
Le lieu est propre et joliment décoré. Musique cool et lumière tamisée (un peu trop tamisée j'avoue on aime voir ce que l'on mange).

Le service et les plats
Le serveur arrive et prend les commandes et l'une des énigmes de ce siècle c'est le restaurant qui n'a pas la moitié de ce que présente sa carte.
Donc ce jour là, le serveur nous a gratifié de magnifiques "on n'a plus ce cocktail" "on n'a plus cette entrée" "on n'a plus ce plat"
Quand on demande pourquoi tant de manque, il nous répond "en fait tout est terminé hier (samedi) donc le dimanche il n'y a pas beaucoup de choix".
Ah bah donnez-nous ce que vous avez vu qu'on n'a pas beaucoup de choix!
Pourquoi ouvrir le dimanche si vous n'avez pas les moyens de proposer la carte complète? Bref.

Le gros pompon sur la Garonne c'est que, avec tout ça, le serveur, assez lent, trouve encore le moyen de se tromper de commande. Vu le temps passé à attendre la première tournée, on ne se sentait pas d'attendre qu'il ramène la bonne commande. Mon amie a mangé ce qu'elle n'avait pas commandé. Allez Hop! 

Une fois digérés tous les petits désagréments listés plus, on peut dire que les plats sont bien présentés et bien assaisonnés. Un gros Bémol pour le poulet pas cuit bien cuit.

FOURCHETTE AFRO : RESTAURANT LE KOKORIKO

On termine la soirée sur une petite surprise quand on nous a limite imposé de payer en espèces...
Je n'en dirai pas plus.

Note globale: 5/10.

Pour savoir ce que je pense des restaurants Africains en général, je vous invite à lire mon coup de gueule. Mais parce que je crois qu'il y a des restaurants afros de qualité, je reste ouverte à toutes vos propositions de bonnes adresses.

Besos! 

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire