14 janv. 2016

ET SI ON JOUAIT A NIP TUCK?

complexes et chirurgie esthétique

En faisant ma ronde des blogs beauté/lifestyle, je suis tombée sur cet article de Mercredie qui partage avec nous le complexe qu'elle fait sur ses aisselles et son parcours de réflexion jusqu'au recours à la chirurgie esthétique.

Pour ma part, j'ai beaucoup de complexes physiques. Certains se sont éteints comme la torche de Koh Lanta dans le processus d'acceptation de soi. D'autres, insolents, ont décidé de faire leur lit et de se coucher confortablement régissant sans pitié mon miroir, mon dressing placard et ma vie comme Kim Jong Un. Ce qui crée le malaise c'est le fait que ces "défauts" soient visibles des autres, ces autres toujours prompts à jauger (juger?).

Il y a d'abord mon corps tout entier. Comme ça au moins c'est dit.
Ma taille, 1500 millimètres. hérités de mes ascendants. Ce complexe-là, je vais le traîner toute ma vie. Depuis mon enfance, j'ai appris à en rire. Mais quand, devant la méchanceté, je suis moins d'humeur à rigoler de la bêtise du peuple, j'ai quelques questions pour les connards moqueurs fiers des centimètres qu'ils ont de plus par rapport à moi: "Qu'as-tu que tu n'aies reçu? Et si tu l'as reçu, pourquoi te glorifies-tu, comme si tu ne l'avais pas reçu?". Pour ce complexe, nulle chirurgie esthétique envisageable.

complexes et chirurgie esthétique

Ensuite mes yeux de taupe. Je pense que si je pouvais me procurer la lampe magique, je demanderais au génie de me donner une vue parfaite. Au-delà du fait que je sombre doucement vers le monde sans couleurs de la cécité, ces fonds de bouteilles de Jack Daniel's qui me servent de lunettes me complexent beaucoup. Je me trouve tellement plus jolie sans lunettes. Quand je me regarde dans le miroir sans lunettes, je me sens vraiment moi. Vous me direz "Mais les lentilles ?!". Après ma kératite, j'ai été interdite de lentilles. Cela remonte à 4 ans et j'ai décidé d'aller voir si la sanction est levée. Je vous tiendrai au jus. Pour en revenir à ce complexe, là aussi, nulle chirurgie esthétique envisageable.

D'ailleurs je me rappelle en rédigeant cet article que j'ai fait le tag "My Perfect Imperfections" et je me rends compte avec les temps que ces complexes sont toujours d'actualité. Mon processus d'acceptation (toujours en cours de téléchargement) pour surmonter mes complexe passe par le fait de les reconnaître, ensuite essayer de trouver comment me mettre à mon avantage en les camouflant.


En revanche, dans les complexes complètement farfelus, subjectifs très rarement rationnels qui renvoient à notre canon personnel de beauté, je dirais qu'avec un peu de cran et du fric, je me ferais rajouter un bonnet de soutif et je me ferais "installer" des fossettes.
Pour les seins, ceux qui me connaissent me diraient que je ne suis pas mal lotie et que je chipote pour rien. Je sais.
Pour les fossettes, no comment.

Et vous, quels sont vos complexes, insolites, farfelus?

Besos!

#NowPlaying Goldee - "Pé"

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

3 commentaires :

  1. Coucou ma Lyly!
    Touchant ton article. J'ai eu aussi à lire l'article de Mercredie.
    Donc même pour tes yeux, pas de laser envisageable?!
    Prends-en soin en tout cas, les yeux c'est tellement précieux.
    Moi je n'aime pas mes oreilles lol.
    Mais sinon à part ça, disons que je ne me plains pas...
    Bisous chérie!

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour le complexe de la poitrine et j'ai perdu après l allaitement. Puis mon nez que j essaie d accepter

    RépondreSupprimer
  3. Tu es une fille tellement inspirante, je suis gabonaise et depuis que je suis rentree au Gabon je traine de moins en moins sur les blogs et j'avais oublier comment c'etait plaisant de te lire!! On a besoin de plus de femme comme toi pour eduquer les jeunes filles aux Gabon, tu es intelligente, drole et surtout tu es vraie!!! treve de blabla ton blog est top!!! fais un tour sur la page instagram que je gère nappy241.MERCI

    RépondreSupprimer