16 sept. 2013

Le Film: Le Majordome

Film: Le Majordome - Forest Whitaker

Je suis allée voir le Majordome.



C'est l'histoire d'un majordome Noir qui a servi à la Maison Blanche 8 Présidents successifs, de 1952 à 1986, dans l'Amérique ségrégationniste.


Est-ce qu'on peut dire que c'est un bon film? "Bon film" serait trop simpliste pour décrire ce film tant il m'a questionné sur différents sujets:
- L'histoire du mouvement pour les droits civiques des Noirs aux Etats-Unis et tous ces jeunes gens qui ont donné de leurs vies pour l'égalité de droits entre Noirs et Blancs.

- L'histoire d'un père et d'un fils qui ont une manière différente de mener ce combat pour les droits civiques: le fils actif dans la rue, le père dans l'ombre de ceux qui détiennent le pouvoir.

- L'histoire d'un couple avec un homme tellement dévoué à son travail qu'il en oublie de prendre soin de sa femme.

- L'histoire des contradictions dans le discours de ces Nations qui donnent au monde des leçons d'Humanisme et d'Egalité alors qu'en leurs propres seins, la dignité humaine et les droits civiques ne sont même pas respectés.

J'étais un peu confuse en sortant de la salle comme à chaque fois que je vois/lis (The HelpRacines) une histoire en relation avec cette époque sombre de l'Histoire des Etats-Unis.
Même si je suis Noire et que je suis forcément liée à cette Histoire, c'est d'abord l'histoire des Afro-Américains. Je ne peux qu'imaginer ce que ces gens ont vécu.

Avec le recul, certaines choses n'ont pas changé pour les Afro-Américains, mais je peux comprendre l'émotion de la génération des droits civiques lors de l'élection de Barack Obama. Ils n'auraient jamais pu imaginer un jour l'élection d'un Président Noir. Et si on essaie de se mettre à leur place, qui y aurait parié 1 dollar?

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

2 commentaires :

  1. “Au service de sept présidents, il a traversé trente ans d’histoire”.
    Voici le slogan policé placardé sur l’affiche de sortie du film “Le Majordome”, en tout cas en France.
    Car, une fois n’est pas coutume, les affiches de teasing américaines sont bien plus engagées (et aussi plus réussies selon moi).
    Pour lire la critique de l'affiche du Majordome, c'est par ici http://www.lecritiquedepub.com/majordome/

    RépondreSupprimer
  2. Je suis allé le voir également et effectivement j'en suis sortie pleine d'interrogations. Ma couleur de peau ne m'a jamais dérangé et celle des autres non plus. Je n'ai pas été élevé à juger quelqu'un uniquement sur sa couleur de peau pourtant dans les DOM nous avons plein d'expression liées à la couleur de peau. Ce film m'a rendu triste plus qu'autre chose, de voir comment l'être humain peut être bête et limitée. Je n'ai jamais eu à vivre une situation raciste de front donc je ne sais pas comment je réagirai mais je me suis posée la question après avoir vu ce film. Si j'avais été à leur place, aurais-je pu me faire cracher dessus sans réagir au nom de l'amour ???
    Les noirs des Etats-unies ont eu leur 'revanche" avec l'élection de Barack Obama mais n'est-ce pas l'arbre qui cache la forê? le sort de noirs américains a t-til réellement évolué par rapport aux années 1930 ?

    RépondreSupprimer