25 janv. 2013

Lumières de Pointe Noire - Alain Mabanckou - Librairie-galerie Congo



Mardi, je suis allée avec Marina aka Ntsonga à la Librairie-galerie Congo pour voir l'expo photo de "Lumières de Pointe Noire" de Caroline Blache et Alain Mabanckou. Super moment dont je suis sortie avec 4 romans de l'écrivain.
Pour Alain Mabanckou, personnage ayant beaucoup d'humour et attirant la sympathie, "Lumières 
de Pointe Noire" est véritablement son roman congolais. (Je note l'apparente contradiction du titre avec "Lumières" et Noire", je digresse).


Un hommage à la Mère, à sa mère, qui représente le retour à la terre mère. J'apprends donc que ses romans se suivent chronologiquement et que ce dernier roman révèle plusieurs clés des romans précédents car on en apprend plus l'histoire de l'écrivain. 


"La femme est le lieu exact de la naissance car l'image du père est mouvante." 
Un retour à la poésie qu'il pensait tarie.  La poésie n'est pas cloîtrée dans les recueils de poésie  Dans "Lumières de Pointe Noire" les clichés montrent des gens ordinaires et simples et figent dans l'éternité ces instants remplis de poésie. 






La réalité dans laquelle nous vivons correspond à une fiction. C'est la force de la littérature qui nous fait voyager dans des lieux qu'on ne connait pas qu'on imagine et qu'on s'approprie.
"A mon retour à Pointe Noire, j'ai vu l'ampleur de la désolation. Plus vous restez plus les gens s'inquiètent car si on ne rentre pas en France, c'est qu'on a tout perdu. Parfois ce sont les autres qui vous rendent étranger dans votre propre pays." 

"Au final, je ne me suis pas trop écarté des particules élémentaires de ma culture."


Je me délecte déjà de pouvoir commencer ce roman mais je vais commencer par "Mémoires de Porc-Epic" qui sera mon roman Africain (cf mon challenge littéraire A moi(s) la lecture)



Clôture sur une séance de dédicace et photos



Besos!

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

1 commentaire :

  1. Intéressant, je suis congolaise et je connais pas grand chose de mon pays ou du moins j'ai des a priori...Merci pour ce moment de culture.
    Bises!

    RépondreSupprimer