3 nov. 2012

TF1: Qui veut épouser ma mère?

"Par folie, que pourriez-vous faire pour un homme? supporter sa mère."



Hier soir c'était la première de "Qui veut épouser mon fils?", émission téléréalité de TF1.
Nul n'est besoin de brosser le portrait des fils et des prétendantes, tous plus ou moins creux: "Je n'ai pas de critère physique parce que n'importe qui peut se mettre dans n'importe qui." Je me demande toujours comment se déroulent les auditions et qui est le jury de sélection des candidats.

Parlons des mères et donc futures belles-mères.

Pascale c'est l'aristocrate ambassadrice des sapologues portant fièrement et bien haut le camaïeu de Violet/Rose/Mauve/Prune. Le niveau exigence est très élevé dans l'échelle de l'étiquette de son milieu. "J'aime le caviar et pas le pâté de foie en boîte". La question: qu'est-ce qu'elle vient donc faire cette émission? Pourquoi ne pas aller recruter dans son milieu? Toutes les princesses sont mortes? Hum. La production veut juste nous emmener sur le terrain facile du clash des classes sociales.

Rachel fait peur avec son amour maternel exclusif fleurtant aux limites de l'inceste. Elle émascule "mielleusement" son fils qui serait selon elle "son prince charmant", tout ceci agrémenté de regards langoureux. Elle rêve peut-être de l'épouser, qui sait?

Chantal est encore celle qui paraît la plus simple à gérer. De ces femmes de la France profonde qui sont attachées aux valeurs morales que beaucoup foulent au pied. Quoi qu'il en soit, elle reste une belle-mère donc rien n'est garanti.

Linda est juste subjuguée par son fils. Le prototype de la mère poule râleuse et bulldozer. "C'est moi le boss" dit-elle. 

Leurs intentions sont louables mais l'expression de ces intentions va parfois loin loin. Elles sont envahissantes comme personne et se plaisent à régenter la vie de leurs fils plus ou moins consentants. Dans la réalité, comment valablement trouver une femme qui va, sans l'aide d'anti-dépresseurs raticides, séduire empoisonner ces belles-mère implacables? Le combat est sans fin...

J'en parlais avec @MaybachCarter sur Twitter: Imaginons une version Africaine de "Qui veut épouser ma fille?" Déjà que mon père me répète toujours: "Il ne faut pas me ramener n'importe qui hein! Tu m'as bien compris??" avec la voix menaçante, je n'ose l'imaginer en train de choisir mes prétendants...

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

2 commentaires :

  1. C'est franchement une émission de dingue. Je ne sais pas si tous ces couples mères(père)/fils sont vrais, mais si c'est le cas, comment ont fait ces enfants pour vivre des relations amoureuses ultérieurement ?

    Ah la version filles, je crois que c'est même pas la peine d'en faire. Les pères ne laisseront aucun homme tourner autour de leurs filles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. les gens d'une autre planète! La planète des gens de "confessions intimes"

      Supprimer