7 nov. 2011

Théâtre: Fin de Série - Cotillard compagnie

Theâtre Fin de Série - Cotillard

Le spectacle
Deux vieux sont chez eux. Une troisième personne leur rend visite. Leur projet : passer le temps. Ils ne sont pas malades, ils ne sont pas isolés, il n’y a pas de canicule. Ils luttent : contre le corps qui n’est plus aux ordres; contre l’autre parce qu’ils ont besoin de méchanceté pour glorifier la tendresse; contre l’ennui parce qu’ils n’ont plus d’autres projets que d’occuper la minute suivante. Ils sont sympathiques, odieux, tendres et insupportables.

Ils ont gardé de l’enfance, l’impatience, la vivacité et le sens de la représentation. Ils ont majoré les petits problèmes, les vices et les défauts. En fait, ils n’ont pas encore grandi que déjà ils rétrécissent. Il ne s’agit en aucun cas de se moquer des vieux parce qu’ils sont vieux, mais parce qu'ils n'ont pas atteint la maturité. L’histoire commencera le matin et se terminera le soir ou la nuit.


Conception: Jean-Claude Cotillard

Avec: Zazie Delem, Alan Boone, Jean-Claude Cotillard

Mon avis
Le scénario de cette vie? Deux personnes se trouvent (enfin), se marient, forment des projets, élèvent leurs enfants, voyagent etc. Et puis Le temps finit par les rattraper. Le temps patient. Ils se retrouvent dans un appartement, seuls avec eux-mêmes, seuls avec leurs petites manies insupportables, seuls avant ce dernier instant.  

C'est le genre d'histoires qui mettent un peu mal à l'aise parce que, dans cette société occidentale, on occulte tout ce qui est "vieux". On n'aime pas les vieux. D'ailleurs dire "vieux" à un vieux suffit à déclencher une mini-tornade tropicale. Eh bien, je suis allée voir cette pièce et j'ai ri. Dans la salle, la moyenne d'âge devait tourner autour de 45 ans et je pense que beaucoup devaient se reconnaître un peu.

 Et puis, c'est quoi un vieux? 
C'est une pompe à sous (malgré la maigre retraite parfois) pour:
> Le médecin et son interminable ordonnance. L'Homme veut vivre plus longtemps mais ce n'est pas une vie. C'est essayer de maintenir la vie grâce au chimique.
> Le coach sportif pour gigoter un peu (à défaut de faire du sport).
> Le Kiné pour remboîter ces articulations grincheuses.
> Le commercial pour gadgets high-tech supposés améliorer la vie.
> Le commercial pour services funèbres

On entend ce mot jusqu'au dernier instant de la vie: "Facture!"

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

1 commentaire :

  1. J'aime beaucoup ta chronique.


    Sais tu si la compagnie de théâtre a un site internet et si elle propose des dates en Province?

    RépondreSupprimer