18 juil. 2014

Photographie: Le foulard de nuit vu par Angela Dennis avec la série "Night Scarf"

Angela Dennis - Foulard de nuit

Le rituel du foulard de nuit, peu importe la forme que ce dernier pendrait (bonnet en satin, vieille écharpe, carré de satin), est une institution pour les femmes noires. Depuis toute petite, toute femme Noire voit mères, tantes, grandes soeurs, exécuter ce rituel religieusement tous les soirs et le plus souvent le fera à son tour une fois adulte.

Le mien ne tient que 1 fois sur 3 jusqu'au matin (mais qu'est-ce qu'il fait par terre?) donc j'ai très rapidement investi dans une taie d'oreiller en satin. De plus, selon la coiffure, je n'ai toujours pas la foi d'essayer de mettre un foulard avant d'aller dormir.

Le rituel du foulard de nuit n'est pas toujours des plus glamour mais Angela Dennis, une Visual Artist, a voulu le représenter sous un autre jour:

 "I was drawn to the idea of the night scarf being something common among people of African descent and I wanted to portray it in a sensitive, beautiful way. All the women photographed live in London but are a part of the African Diaspora. I see each person’s choice of material and technique as either loosely, unknowingly connected to, or intentionally referencing Africa. I suppose this project has been a way for me to attempt to reconnect myself to Africa, a way of making sense of my identity as a person part of the Diaspora, and trying to engage in what I think is a really exciting dialogue between westernised, Black peoples and native Africa."



Angela Dennis - Foulard de nuit

Angela Dennis - Foulard de nuit

Angela Dennis - Foulard de nuit

Angela Dennis - Foulard de nuit

Angela Dennis - Foulard de nuit

Angela Dennis - Foulard de nuit

En général pour moi, le rituel du foulard (allant de pair avec le démaquillage), remet les pendules à zéro. Pour un peu de temps on baisse les armes. Notre coiffure, expression de personnalité et de versatilité reléguée au second plan.

Besos!

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

4 commentaires :

  1. L'art n'a pas fini de nous surprendre.

    Je ne trouve pas le foulard de nuit "anti sexy" comme le disent souvent certaines femmes au contraire il es pour moi comme une parure de nuit que je m'amuse a assortir avec mes nui.. euh pyjama quand j'en ai envie.

    Beau concept.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. hum le travaillement du sexyness jusqu'à assortir le foulard à la nuis euh au pyjama hein! merci pour le partage de l'astuce!

      Supprimer
  2. C'est franchement pas mal.
    Je me suis reconnue dans certaines photos, surtout l'avant dernière parce que j'ai un foulard exactement du même genre...
    Grosses bises!

    RépondreSupprimer
  3. Moi je n'ai jamais compris l'histoire du foulard. Je n'ai jamais vu ma mère s'attacher la tête, sauf les jours de grande cuisine pour ne pas que l'odeur de bouffe imprègne les cheveux. Mais dormir tous les soirs avec la tête attachée?? je ne comprends pas exactement à quoi ça sert et je ne pourrais même pas dormir à l'aise avec la tête emballée, les rares fois où j'ai tenté pour garder une coiffure, le foulard est sorti tout seul de ma tête au cours de la nuit de toutes façons. Sans compter que c'est moche( en tout cas quand on est en couple), qui a envie d'avoir un moment intime avec une femme qui a vieux filet sur la tête? Imaginons nous 5 ms que notre mari ait un foulard bizarre sur la tête au moment de passer à l'action ; ça nous fait comment? En plus, la tête n'est pas aérée, donc c'est au contraire ce qui va favoriser les odeurs bizarres.
    L'histoire de l'hydratation, je ne suis pas non plus convaincue. Si une taie d'oreiller absorbait réellement toute l'hydratation, on s'essuierait avec une taie d'oreiller après sa douche. Une taie, ce n'est pas une serviette-éponge. Ce n'est pas ça qui va assécher t tête. Bref, je ne comprends pas la contrainte de dormir avec la tête attachée

    RépondreSupprimer