27 déc. 2013

3 questions à ne pas poser à un Africain


Questions à un Africain

Il t'est déjà arrivé d'entendre "il n'y a pas de question bête". Mais en fait si. Certaines questions sont d'une bêtise déconcertante. 
Je vis en France depuis 2003 (et comme tu es  doué en maths, tu as tout de suite calculé que cela fait 10 ans en 2013) et quelqu'un m'a encore posée la question "tu parles Africain?" 
Une liste des questions que je ne supporte plus. Si par le plus grand des hasards, ces questions viennent chatouiller votre langue, abstenez-vous de les poser!
1. Tu parles Africain? Et toi techniquement tu parles Européen? Je peux encore tolérer le "tu parles Gabonais? Sénégalais?" parce que je comprends que les gens ne soient pas "aware" de la multitude de langues vernaculaires parlées dans chaque pays Africain. Le mieux serait encore de demander "tu parles ta langue maternelle?" 
2. Comment tu fais pour parler Français si bien? Je ne sais pas. Sachant qu'il y a des pays francophones en Afrique, que le Gabon est un pays francophone, on pourrait en déduire que... En revanche je ne comprends pas que toi, Français de France, tu parles si mal Français...
3. Comment tu es arrivée en France ?  La première fois qu'on m'a posé cette question, c'était à la fac, par des personnes qui sont supposées savoir que les pays Africains sont dotés d'aéroports (même ceux que l'on montre au rayon "Afrique Famélique" des chaînes d'informations occidentales), que tous les Africains ne traversent pas la Méditerranée en barques fragiles pour atteindre l'Europe. Très sincèrement je ne savais pas quoi faire de cette question, et je ne sais toujours pas.  
Vous allez sûrement me trouver méchante et sarcastique. Je m'en excuse d'avance si vous êtes de ces personnes qui posent ce genre de questions. Je veux bien répondre à des questions bien spécifiques mais pour les questions qui défient tout entendement, laissez-moi passer mon tour. 
Besos! 

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

9 commentaires :

  1. Ton article m'a fait sourire.... En tant qu'Ivoirienne née en France, je suis forcement tomber sur ce genre d'individu posant ce genre de questions déconcertantes d'ignorance et souvent de mechancete. "Vous vivez dans les arbres chez vous ? " "Tu comprends ce qu'ils se disent ?" m'a t'on demander devant un reportage sur les Xhosa cliqueur de langues d'Afrique du Sud... Euh Non ? L'Afrique c'est pas un grand village ou tout le monde se connait et est cousins germains !!!

    Et avec des séries télévisées genre Fatou la malienne, ma vie était devenue un enfer ! " C'est quand qu'on te marie de force ? Ça fait mal une excision ? Tes parents ils sont cousins, c'est ça? "
    Pour eux ma peau noire représentait TOUS les stéréotypes associées a mon cher continent ! Maintenant, avec le recul et le temps j'arrive a être sarcastique et a en rires mais a l’époque ce sont des questions que j'aurais préférée éviter d'entendre !!

    Merci pour ton article et désolée pour le long commentaire !!

    Bonne continuation.

    http://afrogenik.blogspot.co.uk/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. le coup des Xhosa m'a fait rire!
      Les gens me fatiguent tellement!

      Supprimer
  2. Bonsoir Lydvina. Je suis française, née et élevée à l'étranger (Maroc, Madagascar, URSS, Inde, Amérique Latine, ...). J'habite actuellement en Afrique du Sud.
    Je souhaite savoir quelles sont les questions qui ne se posent pas dans les sociétés d'Afrique Noire, quels sont les sujets tabous à ne pas aborder ?
    Je sais que la notion de famille est importante, où se situent les amis par-rapport à cela ?
    Anecdote : aujourd'hui je discutais avec une dame congolaise que je rencontre souvent depuis deux ans, après les échanges cordiaux habituels, je lui demande si elle a des nouvelles de son ancienne collègue (congolaise retournée au pays). Elle me répond que oui, elle l'a très souvent au téléphone et tout va bien. Je demande alors :"A-t-elle l'intention de faire un troisième (bébé) ?". Réponse : "Ah, mais je ne sais pas, je ne lui pose pas ce genre de question" "Pourquoi ?" "Mais parce que c'est sa vie privée" "Mais je te demande pas si elle est en train de faire le troisième, juste si c'est dans ses projets" "Non je ne pose pas ce genre de question"
    Je n'ai pas eu plus d'explications, mais je pense que je l'ai un peu offusquée.
    Je m'interroge sur le fait que mes questions puissent être dérangeantes soit sur un plan personnel, soit culturel. Je n'ai en général pas d'explications des personnes concernées, soit parce qu'elles sont gênées, choquées, ou/et qu'elles-mêmes ne se posent pas la question.
    Merci de bien vouloir prendre le temps de m'éclairer.
    Caroline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Caroline et merci de me soumettre tes interrogations.
      Alors dans le cas de ton anecdote, je pense que la gêne suscitée par ta question ne relève pas du culturel mais plus du personnel. Ta question lui a peut-être paru trop inquisitrice, surtout qu'il s'agit de parler des choix et projets personnels d'une autre personne. C'est comme si tu la prenais pour la prenais pour la commère du quartier. Le mieux serait d'en parler directement avec la concernée.
      J'espère que je t'ai éclairée sur ce sujet.

      Malheureusement, de manière plus générale, je n'ai pas une liste exhaustive de sujets tabous. Une chose est certaine, on ne parle pas de sexe, de près ou de loin. ;-)

      Supprimer
  3. Bonjour Lydvina, merci de ta réponse, je comprends mieux.
    Concernant l'amitié, quelle place peut elle avoir, quand on tient compte des nombreuses obligations familiales? Est ce que c'est pour les bons moment à passer seulement?
    Là aussi j'ai eu un problème, mais bien plus désagréable, avec une amie qui me plantait souvent, soit pour des obligations familliales soit pour des "rdv", sans jamais vraiment me donner d'explications. Un jour j'en ai eu marre et lui ai dit "Je ne sais pas où sont tes valeurs mais pour moi l’amitié c'est comme une famille qu'on se choisit, un ami c'est vraiment quelqu'un sur qui on peut compter car ça vient d'un choix!" Aujourd'hui nous ne sommes plus amies car pour elle la famille(même éloignée) passera toujours avant tout le reste et elle n'a pas voulu en discuter d'avantage. J'ai d'abord pensé qu'il y avait plus et qu'elle n'avait pas voulu en parler, maintenant je ne sais plus!?
    Heureusement je n'ai pas vécu qu'une série d’anecdotes désagréables avec des Africains, bien au contraire, mais de façon générale j'aime bien comprendre pourquoi les choses fonctionnent ou pas, et je pense que le dialogue est important! Pourtant il n'est pas souvent accessible, soit par choix soit par "gap" culturel ?
    Merci encore de prendre le temps de me répondre, la vie semble plus simple quand on y voit claire!
    Caroline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un plaisir de pouvoir te répondre à tes questions car il y a une vraie démarche pour vouloir comprendre cette culture dans laquelle tu n'as pas baigné.

      La notion de famille n'a pas la même valeur en France qu'en Afrique.
      nt tout, et quand je dis tout, c'est tout. Je me rappelle de ma tante qui me dit souvent "c'est ta famille qui t'enterre, ce ne sont pas tes amis" pour dire que c'est ta famille qui sera avec toi dans les pires moments même jusqu'à la mort. Raison pour laquelle l'intérêt de la famille est souvent au-dessus des autres autres relations (parallèle entre l'intérêt de la nation au dessus de celui de l'individu).

      Il peut y avoir des amitiés très fortes (j'en connais beaucoup) mais à chacun de définir ses périmètres et le l'investissement à consacrer à chaque sphère afin que les relations d'amitié n'en pâtissent pas trop. Dans le cas de ton amie, je pense qu'elle n'a pas su trouver cet équilibre.

      J'espère que ma réponse a pu t'aider un peu.

      Lydvina.

      Supprimer
  4. Merci, c'est beaucoup plus clair. Effectivement elle n'a pas su m'expliquer quoi que ce soit, peut etre que notre amitié ne valait pas assez pour des explications. Dommage.

    RépondreSupprimer
  5. Caroline,
    Je confirme qu'il ne s'agit pas du tout d'une question de culture, pour ton histoire avec la dame congolaise.La question posée est juste déplacée, qu'il s'agisse d'une Africaine ou non. Quand tu as un copain, il y a toujours des gens pour demander quand vous vous mariez. Quand tu te maries, on demande a t-elle l'intention d'enfanter? Dès que tu as un enfant, "alors le 2ème, c'est en cours"? Quand tu en as 2, "elle a l'intention de faire bientôt le 3ème? " ? J'ai toujours trouvé ces questions agaçantes et surtout sans intérêt, qui plus est venant d'un étranger. C'est pas parce que j'ai 2 enfants que je veux forcément en faire un 3ème (???). J'en ai 2, point. Où est le problème des autres? Pourquoi me poser cette question? Je crois qu'il vaut mieux éviter de façon générale de poser ce type de questions, et surtout avec des gens qu'on ne connait pas bien, car ça peut en plus être mal interprété, du genre tu insinues qu'elle fait beaucoup d'enfants (est ce qu'elle va ENCORE faire un enfant de plus). Tu ne sais jamais comment l'autre peut l'interpréter, donc ma devise c'est que moins on parle sur les choses intimes des autres, mieux c'est.

    Pour le reste de tes questions, je dirais que d'un point de vue africain, on trouve les Blancs trop curieux. Autant par exple un Africain s'en fout éperdument de la tête du blanc ou de sa peau, autant le Blanc va poser un millier de questions sur tes cheveux à toi, se permettre de faire des commentaires non sollicités, ou même les toucher sans ton autorisation, ils veulent comprendre tout, savoir tout, surtout ce qui ne les regarde pas. Et surtout en France, où dans le milieu pro, les gens sont trop vite familiers. C’est pas forcément méchant mais ça peut vite être saoulant ou gênant.
    Vous attendez beaucoup de réponses sur tout et aussi en matière de relations, ce qui n'est pas vraiment dans la mentalité africaine On peut sembler exubérant mais paradoxalement, les sociétés africaines sont plutôt pudiques. même une grossesse est souvent un secret alors que la Française va limite sortir des toilettes du bureau avec son test positif à la main. Les occidentales en couple avec des Africains leur reprochent aussi souvent de ne pas être expansifs, de ne pas exprimer leurs sentiments au grand jour, de ne pas mettre des mots sur les choses... Et l'Africain,lui, trouvera que la Blanche parle trop, qu'elle intellectualise tout, qu'elle est compliquée, Ce n'est juste pas la même manière d'aborder les choses. Donc le cas de ton amie ne m'étonne pas pour le cas de ton amie ne m'étonne pas.Je ne dis pas que c'est une qualité, mais tu rencontreras souvent ce genre de personnes dans le milieu africain, des personnes qui ne respectent pas les rdv et qui ne s'en excusent pas forcément en longueur..et c’est normal. . Mais pour toi ce n'est pas habituel donc tu vas insister, tu vas vouloir des explications claires, une discussion etc, et tu vas juste passer pour "la blanche collante". Je crois que cette fille n'avait pas toujours d'obligations familiales mais qu'elle n'avait peut-être pas toujours envie de passer son temps avec toi au moment où toi tu en avais envie, et qu'elle te trouvait peut-être trop demandeuse dans votre relation, donc elle prenait un peu ses distances. Et il ne faut pas se mentir, les Africains (d'Afrique) développent souvent des liens d'amitié plus forts avec d'autres Africains qu'avec des occidentaux. On t'aime bien mais tu restes... le Blanc.Si elle a le choix entre une aprèm shopping avec toi et une fête entre compatriotes au même moment, elle rejoindra ses compatriotes.

    RépondreSupprimer
  6. l'Afrique n'est pas un pays hein qu'ils retiennent bien ca c'est saoulant à la fin tchip

    RépondreSupprimer