27 sept. 2013

LA HONTE Episode 11 - La Vodka

La Vodka

L'acool et le SMS: le combo du Mal.

Suite aux événements dont je vous ai parlé précédemment (cf le post Ma soirée Fashizparty de Fashizblack Mag), je vais donc vous raconter la partie où la Honte est rentrée en scène. 
Je vais vous donnez quelques conseils avisés avec la sagesse d'une personne expérimentée. 

Quand vous êtes passablement alcoolisés, veillez à vos faits/gestes/paroles. Certaines personnes ont été prises en photo/vidéo dans des postures compromettantes et le regrettent encore aujourd'hui. 
Autre chose, mettez votre téléphone en lieu sûr hors de votre portée parce que, dans certaines situations, vous êtes les instigateurs de votre propre malheur. 

Certains ont l'alcool mauvais, d'autres l'alcool joyeux. Pour ma part, je pense avoir l'Alcool Sensuel & Chic (un nouveau concept breveté). En rentrant chez moi après la soirée, et sous l'euphorie éphémère que procure la vodka, j'ai eu la fausse bonne idée d'envoyer des SMS classés "Public adulte" à mon collègue pour lequel j'ai un violent crush. En réalité, je n'ai pas eu cette idée, la vodka l'a eue pour moi. 

En me levant le matin, je me suis rendue compte avec effroi de la portée de mes SMS et de leur retentissement sur mes relations professionnelles avec ledit collègue. Comme il travaille à l'étage du dessous, je me suis donc dit qu'il suffisait de faire l'autruche pendant le reste de la semaine, le temps qu'il oublie (je suis naïve hein?): éviter son étage et éviter d'aller à la cantine aux mêmes horaires que lui. La journée se déroule tranquillement et tout va bien.

Vers 17h, qui je vois arriver à mon bureau? Le collègue! 
Karma is a biatch.

Il s’assoit à côté de moi, il me parle de la mise en ligne de sa campagne, je lui réponds sans trop le regarder et puis quand la discussion professionnelle touche à sa fin, il me dit: "Lydvina? tu as passé une bonne soirée hier apparemment!". Tous les deux, nous savions de quoi il parlait... Nous savions. 
Pour garder la face, j'ai répondu d'un air un peu désinvolte: "oui oui une soirée un peu arrosée, et d'ailleurs, à cause de l'alcool,  j'ai passé mon temps à raconter des conneries pendant toute la soirée!". Un message subliminal pour qu'il comprenne que lesdites conneries incluaient aussi les SMS compromettants de la veille. 

Il est reparti à son bureau mais nous savions tous les deux qu'il n'a pas été dupe. Plus tard il m'a envoyé un mail: "Tes messages d'hier m'ont surpris mais ne t'inquiète pas, je viens de les effacer. Pense à m'inviter la prochaine fois :-)". 

Ah parce qu'il y aura une prochaine fois?

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

11 commentaires :

  1. Réponses
    1. Hum mademoiselle a un ticket. La prochaine fois, invite-le !

      Supprimer
  2. Rhoo, il Y aura une prochaine fois, je vais l'inviter moi même krkrkrkr

    RépondreSupprimer
  3. yeeaaahhhh !!!!! c'est bon çaaaaa ^^

    RépondreSupprimer
  4. En tout cas, il a laissé la porte ouverte oooh ! Ne pas oublier l'affaire de l'invitation là !

    RépondreSupprimer
  5. LOL!!! J'ai bien ri!!!!! C'est top! J'avoue, si il te plait, invite le hein!

    RépondreSupprimer
  6. Après "violent crush", moi j'ai seulement arrêté de lire. Il y a des hontes que moi je ne peux pas supporter.

    RépondreSupprimer
  7. Mais...mais?! Lydvina? FONNNNNNNNCCEEEEEE! !!! invite le boire un verre chez toi même! une fois que vous serez" plus intimes" vous allez en rire de cet épisode!

    biz

    RépondreSupprimer
  8. Vos histoires de vin là me dépassent souvent, loool.
    Je ne sais pas si c'est question de caractère ou quoi mais même quand j'ai bu, je ne fais jamais de choses qui ne me ressemblent pas. Ni socialement, ni sexuellement, ni rien. L'alcool ne me fait vraiment pas sortir de mes limites conscientes.
    Je n'ai ni l'alcool joyeux, ni mauvais, ni sensuel-chic (mdrrrr). Quand je sens que je suis un peu avancée,je me couche directement. Ah non non ! je ne cherche même pas à agir. Pour qu'on dise demain que voici ce que tu avais fait. Et puis je n'ai envie de rien même, je cherche juste le 1er lit. En fait j'ai l'alcool dormeur. J'évite de trop boire, je connais mes limites mais les fois où j'ai dépassé, je suis allée dormir tranquillement.
    J'ai déjà vu un ami se mettre en slip en pleine soirée et une copine d'ordinaire réservée aller draguer TRES ouvertement des mecs dans un bar, parce qu'ils ont bu. Mon frère, tu es saoulé, mais va seulement te coucher !!! Pourquoi faire d'abord le désordre? La qualité où tu envoyais les textos là même, si c'était moi je dormais déjà depuis.

    Mais en tout cas, on attend quand même la suite de l'histoire hein !!

    RépondreSupprimer
  9. Eh yako ! Compassion :-)
    Pas facile hein, mais ton sens de la répartie te sauve et ton célèbre humour !

    RépondreSupprimer