30 août 2013

Photographie - Malick Sidibé: L'oeil de Bamako

Photographe Malick Sidibé

Focus sur le photographe Malien Malick Sidibé aujourd’hui considéré comme le père de la photographie documentaire africaine.



Prix et distinctions
En 2003, Malick Sidibé reçoit le Prix de la photographie Hasselblad. Il est le premier Africain à recevoir ce prix.
Le 10 juin 2007 , il reçoit un Lion d'or d'honneur pour l'ensemble de sa carrière à l'occasion de la 52e Biennale d'art contemporain de Venise.
Le 23 juin 2009, Malick Sidibé a remporté le prix Photo España Baume & Mercier 2009 pour son travail de portraitiste et le World Press Photo dans la catégorie Arts and Entertainment.

Photographe Malick Sidibé

Photographe Malick Sidibé

Un cadre simple (sol en lino, chaises en bois ou plastique, un mur blanc ou un tissu à imprimés), des poses théâtrales, le style des années 60-70 et cette ambiance d'un autre temps, celui de la jeune Afrique indépendante.

Photographe Malick Sidibé

Photographe Malick Sidibé

Photographe Malick Sidibé

Photographe Malick Sidibé


Photographe Malick Sidibé

Photographe Malick Sidibé

Photographe Malick Sidibé


«Il y avait à cette époque deux types de danseurs : les zazous, aisés, souvent de familles de fonctionnaires, qui commandaient leurs costumes à Saint-Germain des- Prés, et les yéyés, moins riches, sans protocole, qui dansaient dans les bals populaires, on disait les « bals poussière ». J’ai eu le privilège de photographier des gens en mouvement, qui ne faisaient pas attention à moi. Je n’ai jamais dansé, mais ces jeunes respiraient la vie et me faisaient oublier mes soucis.»  (Malick Sidibé)
Photographe Malick Sidibé

Besos!

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire