26 mai 2012

Allo? ça va? tu es où?


Ce serait emprunter le chemin des marronniers que de dire que nous sommes à l'heure de l'over-communication. L'individu est la cible de centaines (milliers?) d'informations tout au long de sa journée. Il ne s'agit plus d'attendre d'allumer la télévision pour avoir de la pub par exemple, non! La pub nous suit toute la journée et sur tous les supports (les campagnes de pub mobiles sont en plein boom). Oui l'homme est hyper-connectée et hyper-communiquant si je puis dire. Quoique.

Tout ceci est bien beau mais pour moi, il y a un "Mais" qui s'appelle Téléphone Mobile. Ce grand "Mais" de mon quotidien.
1. J'ai horreur d'écouter les messages vocaux. Ne me demandez pas pourquoi. Je ne sais pas.

2. J'ai horreur des gens qui appellent en numéro masqué, insistent et ne laissent pas de message vocal. Oui parce que je suis une femme pleine de contradictions, j'aimerais bien que ces anonymes laissent un message pour avoir le plaisir de les identifier et de ne pas les rappeler...

3. Mais par dessus tout, j'ai horreur d'être prise en otage par mon téléphone mobile. Je m'explique.
 - Ces gens qui commencent par: "allo? ça va? tu es où?". Je veux dire, si l'objet de ton appel n'a rien à voir avec ma situation géographique, pourquoi tu me poses cette question?
 - Ces gens qui s'attendent à ce que je réponde à tous les appels: "Mais toi tu ne réponds pas pourquoi? un téléphone portable c'est fait pour quoi?" Bah, si je ne réponds pas, c'est que je ne peux pas le faire. Ok parfois je ne veux pas, mais mon manque de volonté entraînant mon incapacité à répondre, on va dire que je ne peux pas POINT. Je ne suis pas un centre d'appels entrants. 2 solutions:

  •   Si c'est trop important, laisse un message vocal expliquant le problème et non "mais décroche!". 
  •   Si c'est trop grave, appelle la police ou les pompiers!

Je ne vais pas lancer le "comment on faisait avant sans mobile?" parce que cette époque est révolue. Cependant, je tiens à garder un brin de liberté dans mon usage du téléphone portable. On crie à "Big Brother" qui nous surveille mais on ne peut pas s'empêcher d'être ses larbins au quotidien? En tout cas, en ce qui concerne mon téléphone, Je dis non!

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

8 commentaires :

  1. Ton insolence !!! je kiffe ôoh tu ne changeras jamais et c'est tant mieux pour nous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ahahah un bon coup de gueule en passant ça fait du bien!

      Supprimer
  2. Tu as tout à fait raison, sans tomber dans le "on le faisait avant et c'était pas plus mal", je trouve que l'on se crée avec les portables des obligations supplémentaires ! Ce n'est pas parce qu'on a un portable qu'on doit pouvoir être joignable 24h/24, que ce soit sur le plan personnel ou pro.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie d'adultes est déjà assez pleine d'obligations donc on peut s'en épargner je crois!

      Supprimer
  3. AMEN miss!
    Je suis complètement d'accord!
    Le truc qui m'énerve le +++ c'est les appels masqués qui laissent pas de messages! HAYI! Non mais oh quand même!

    RépondreSupprimer
  4. J'avoue qu'à la limite, on devient contraint de répondre au téléphone, de dire où l'on se trouve, et c'est vite pesant ! Pour ma part, je ne me gêne pas, quand je ne connais pas le numéro, je ne réponds pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et pis c'est tout! Comme si c'est la dette hein!

      Supprimer