9 févr. 2012

Ces petits riens qui font tout

Enfant, je cousais des habits pour ma poupée Barbie. J'avoue que c'était assez basique et les finitions étaient aussi bâclées que du travail de non je ne citerai pas de noms. Je m'imaginais avec des enfants, des filles surtout. Je pourrais les tresser, leur acheter de jolies robes, des accessoires pour cheveux, leur mettre des perles de toutes les couleurs et des pompons de toutes les tailles.

Adulte, j'ai souvent vécu le "tu arranges un homme pour une autre femme" dont parlent souvent nos mamans au pays. Je vous décris l'Homo Sapiens Sapiens en question. Le type est complètement fade, ose aller au boulot en t-shirts "Batman" (deux tailles trop grands, informes, distendus et délavés comme une vieille cape) et trouve que "les vestes cintrées c'est pour les ..." La suite de la phrase n'est pas politiquement correcte, n'est-ce pas? 
En résumé, le genre de type dont aucune jeune femme ne veut parce qu'il y a trop de boulot sur la planche. Après maintes supplications (les femmes savent y faire), j'arrive à le traîner dans un magasin Celio ou Burton (selon son budget). A force de "tu comptes te faire pousser une frange?", j'arrive à le convaincre d'avoir une coupe de cheveux correcte...
Vous l'aurez compris, JE L'EDUQUE avant de  commencer les choses sérieuses parce que je ne peux pas sortir avec un type repoussant même s'il a du potentiel caché en-dessous de cette enveloppe terne.

Une fois que le résultat est probant, les filles commencent à s'en approcher, à le trouver "mignon", à vouloir aller prendre un verre avec lui et en moins de temps qu'il n'en faut, l'ingrat se pavane avec une fille pendue à son bras. (Bon pour cette raison et pour beaucoup d'autres, je le laisse partir parce qu'on ne se bât pas pour retenir un homme qui veut s'en aller).

Tout ça pour dire quoi? je ne sais plus j'aime les hommes élégants, ces dandys des temps modernes qui savent mettre la touche qu'il faut tout en restant simples: un bouton sur leur veste, un noeud pap' ou une petite pochette, un chapeau boule... J'en connais quelques uns et à chaque fois que je les vois, mes yeux pétillent (cc @Kenzyno).

Mais il n'y a pas que le vêtement. Rien de tel qu'un homme qui n'a pas l'attitude "globale" qui va avec ses vêtements. Je suis désolée pour ceux qui ne sont pas d'accord avec son mandat présidentiel, mais on ne peut pas enlever ça à Barack Obama: il est l'une des incarnations de ce que j'appelle: HOMME ELEGANT.
Certains diront qu'avoir de l'argent explique tout. Moi je dis que c'est faux. On est stylé ou on ne l'est pas, riche ou pauvre (Vous trouvez Zuckerberg Stylé vous?).

Je m'égare. Ci-dessous, l'illustration de tout mon babillage. Simple mais élégant.








Source: Blingcool Tumblr

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

2 commentaires :

  1. Très bon cet article! tellement vrai qu'on s'attaque svt à relooker des mecs au style douteux lol....qui découvre leur potentiel amoureux après coup...

    RépondreSupprimer
  2. c'est ça! moi je ne me lance plus dans cette entreprise risquée!

    RépondreSupprimer