3 nov. 2011

Le Film: Polisse - Maïwenn

Un film dur. Un enfant est aussi cet être jeté au milieu d'un monde décadent et violent.

Film: Polisse - Maïwenn


Angoissant parce que le pédophile peut être l'individu lambda: un père, un grand-père, un prof de gym... les plus pervers ne sont pas toujours issus des banlieues d'ailleurs. L'un des personnages, riche à souhait et intouchable, viole sa fille sans vergogne.

"Maman, Papa m'aime trop."

Film: Polisse - Maïwenn

Réaliste parce qu'il dépeint l'un des maux de cette société où les jeunes ne savent pas/plus tellement qu'ils doivent respecter leur corps. Elle se frotte devant la webcam parce que le pervers menace de couper sa connection Internet. Elle accepte tranquillement de sucer un groupe de garçons pour récupérer son portable... 

"Mais c'est que tu devais tenir à ce portable!!"

Certes, on mange du "Nique la police" toute la sainte journée. Certes. 
Mais ce film montre qu'il n'y a pas que des policiers méchants qui frappent les jeunes et abusent de leur autorité. Cette police est aussi là pour protéger les enfants sur le terrain, avec des moyens souvent limités. Les protéger des adultes, les protéger d'eux-mêmes. Je ne dresse pas l'apologie de la police, mais je vois les choses sous un autre aspect. 

Les membres de la brigade dans le film sont des gens "normaux" qui aiment assez leur travail pour se lever le matin, voir autant d'horreurs et rentrer le soir pour s'occuper de leurs problèmes personnels et familiaux. Ils font leur possible pour garder un certain équilibre mais le film se termine quand même sur le suicide de l'un des officiers...

J'ai ris. J'ai eu le coeur serré. Enfin, j'ai aimé ce film.

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

2 commentaires :

  1. J'ai aussi vu le film il y a peu de temps, vraiment très poignant, et très choquant quand on sait que la majeure partie des histoires relatées sont inspirées de faits réels :s De quoi avoir froid dans le dos.

    Petite remarque sur ta chronique: on m'a toujours dit qu'il fallait éviter de raconter la fin des films... ;)

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment, ce monde n'est vraiment pas un lieu sûr! Heureusement, qu'on ne va pas basculer dans la psychose!

    J'ai fait exprès de dire la fin parce que ce n'est pas une fin "ouh les papillons bleus". c'est la vraie vie. Et de toute façon, on ne s'attend à rien d'optimiste dans ce film.

    ;)

    RépondreSupprimer