24 mars 2011

Afro Mango et LA HONTE

J'ai toujours le chi pour me retrouver dans des situations chiantes peu avantageuses.
Moi qui aime bien les séries TV, je pourrais être l'actrice principale de "Afro Mango et LA HONTE"

Honte-Shame

Saison 1 - Episode 1: "galopade urbaine sur échasses"

Hier, je me lève. Je me prépare pour aller gagner mon "pain de ce jour". Je sors et en jetant un regard derrière moi, je vois que mon bus arrive à vive allure et que si je ne fais pas quelque chose: eh ben je vais arriver en retard! (ça fait un peu trop dans la semaine).


Petit Flash Back:
Aux collège et lycée, j'étais réputée être une sacrée sprinteuse. Après quelques kilos, une sédentarisation excessive et le port de talons hauts, on peut dire que j'ai perdu un peu de mon galop de gazelle. Mais, il y a encore de bons restes. C'est dans cet esprit d'athlète à la médaille ternie que j'ai évoluée dans la course aux Bus/Métro/RER/Tram/Trains!

Revenons à notre scénario svp!
Donc, je vois le bus et je me dis: "Pas de temps à perdre! lance-toi dans une course effrénée pour rattraper ton bus ma cocotte!" (notons que je suis en talons aiguilles - cette remarque peut aider à comprendre la suite de l'épisode).

Je cours, je cours, j'y mets du coeur, du poumon et du mollet! Mais le bus est en passe de me dépasser: pfff! Je ne lâche pas l'affaire et comme dans les bons films de Stallone je me répète "tu es une battante! tu peux l'avoir ce bus!!!"
J'arrive à sa hauteur à l'arrêt de bus et je me mets à frapper sur la carosserie pour faire comprendre au conducteur que je veux faire partie des privilégiés qu'il transporte. Je vois même certains passagers faire des signes au conducteur de s'arrêter, mais rien!
Là, je vois qu'il y a un bouchon qui commence à ce former à 5m de l'arrêt: yeah! je redouble d'effort, je continue de pourchasser mon bus, je frappe sur la carosserie.
Mais, c'est là que le drame fait son entrée en matière: je trébuche (il fallait s'y attendre?) et me retrouve assise sur le trottoir, essouflée et le regard hagard/dégoûté/larmoyant! Les passagers du bus, les passants, les conducteurs, la coiffeuse... bref tout le monde me regardait avec compassion...

Le fin mot de l'épisode:
> J'ai dû retourner me changer parce que je m'étais assise sur du crachat visqueux de tuberculeux non identifié (je déteste Paris et ses trottoirs recouverts de bave).
> Je suis arrivée à 10h30 au boulot au lieu des 9h30 escomptés!

Jean de La Fontaine dirait: "Bien fait pour toi! Tu n'avais qu'à prévoir le coup!"

L'épisode 2 est en cours de tournage!

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

8 commentaires :

  1. Cynthia la Colombière24 mars 2011 à 11:45

    Mdr, je compatis en même temps

    RépondreSupprimer
  2. Merci, la chute fut piquante pour les fesses!

    RépondreSupprimer
  3. alalalala sacré Mango, j'aurais aimé être là pour être la main qui t'aide à te relever et rire un bon coup au passage ^^

    RépondreSupprimer
  4. Chère "Anonyme" bien connue ^^ Merci beaucoup! Tu aurais bien essuyé la bave sur mon slim?

    RépondreSupprimer
  5. La vie n'est pas toujours facile, surtout quand il faut se lever pour aller au boulot ! Il faut voir, le côté positif, tu me fais bien rire avec tes histoires.
    Bon courage.

    RépondreSupprimer
  6. Merci Arcamenel! Obligée de voir le positif sinon je suis mal barrée!

    RépondreSupprimer
  7. Ptdr... Mais Lyly, tu écris TROP bien ! Tu devrais écrire des nouvelles ou un petit roman girly, c'est juste excellent !
    Bon mis à part le fait que t'écris super bien et que les trottoirs de Paris sont toujours humides de crachat, je suis désolée pour cette mésaventure... Ma pauvre..

    RépondreSupprimer
  8. Merciiiiiiiiii! Je garde le projet au coin de ma tête! En attendant, j'essaie de mettre à profit mon bac littéraire avec ce blog!

    RépondreSupprimer