27 déc. 2010

Joyeux Noël/Merry Christmas

Noel

Le temps des festivités de fin d'année est arrivé et après la ruée vers les cadeaux (revendus le lendemain sur Priceminister) jusqu'au soir du 24, certains se sont retrouvés en famille et d'autres entre amis.

Noël loin de son pays et de sa famille, ça fait 7 ans que j'y goûte et ça commence à me rester en travers de la gorge. J'espère rompre ce régime alimentaire pour le 24 décembre 2011.

Alors, comment fête-t-on Noël chez moi (enfin de ce dont je me souviens avant 2003)?

> Les parents achètent les cadeaux et les cachent tandis que les enfants s'évertuent à les trouver. Quand le butin est entre leurs menottes, ils ouvrent délicatement le paquet sans déchirer le papier pour avoir un aperçu de ce qu'ils vont recevoir. Mon cher, si ta mère te prend en flagrant délit, tes fesses vont le regretter amèrement! ça je te le dis par expérience!
> Le sapin en plastique acheté au marché et décoré le plus souvent avec des affreuses boules et guirlandes. Non, ce n'est pas le cas tout le temps. Chez ma grand-mère, on faisait une sorte d'arbuste avec des feuilles de palmier que l'on décorait comme le sapin. En même temps, trouver un vrai sapin sous l'Equateur...
> Le père Noël est noir avec une fausse barbe blanche reconnaissable à 10 km.
> Mais surtout, la messe (de minuit ou le matin du 25) qui fait partie des réjouissances. Personne ne souhaite la manquer et quoiqu'il arrive, il y a la prière de reconnaissance car les gens se rappellent encore du sens de cette fête.

La France, peu à peu déchristianisée, Noël n'est plus qu'une fête quelconque ayant une place importante dans les budgets marketing investis, une occasion d'enterrer la hache de guerre avec sa famille autour d'un copieux repas que l'on regrettera en Janvier ou tout juste l'opportunité d'avoir un jour de repos!


Pour ma part, j'ai reçu une écharpe, des fards à paupières et un sac.
J'ai remercié Dieu pour Tout (oui j'ai bien dit Tout) et j'ai passé un joli moment. Bien évidemment, je laisse de côté la partie où j'ai failli piquer une crise à cause des retards de train à Paris Nord ou celle où le froid m'arrache la face!

Vous avez aimé ce post? Abonnez-vous à la Newsletter

3 commentaires :

  1. Cynthia la Colombière21 mars 2011 à 16:45

    Mdr, tu as donc toi aussi essayé la botte de guetter plus tôt que prévu ton cadeau? mdr moi mon derrière s'en souvient très bien!
    la fête de noel chez ma grand-mère consistait à un sapin en plastique "ligoté" avec des guirlandes multicolores . et avant de recevoir les cadeaux tant attendus, on devaient d'abord aller à la messe de minuit. Elle nous y emmenait après nous avoir badigeonné le corps d'une huile de noix de palme( alias "menianga" que beaucoup de gamins nés sous l'équateur connaissent très bien) grâce à laquelle elle pouvait nous reconnaître à l'odeur à des km. comme ces moments me manquent (sauf l'huile de palme hein lol)

    RépondreSupprimer
  2. ahahahaha l'histoire de l'huile lààààà! j'ai connu ça aussi!
    j'aime bien le "ligoté avec des guirlandes"! le pauvre sapin!

    RépondreSupprimer